Conseils vidéo surveillance

 

Quelle caméra choisir : Analogique ou IP ? 

           La caméra Analogique existe depuis très longtemps et sa technique a été améliorée au fil du temps. Attention: le traitement d'image des caméras Analogiques est numérique ! On l'appelle Analogique car le signal à la sortie est de type Analogique, c’est-à-dire transmis par un câble coaxial comme le câble d'antenne TV. Son signal est compatible avec les moniteurs ou téléviseurs standard en entrée vidéo composite (A/V ou Péritel). De ce fait, sa qualité d'image et la fluidité est comparable à ce que vous obtenez avec un caméscope.  Pour votre information, les caméras des studios de télévision sont des caméras Analogiques à 3 capteurs. 

          Depuis quelques années, on a beaucoup entendu parler de la caméra IP. Une caméra IP est faite pour être connectée directement sur un câble de réseau. L’utilisateur peut ainsi voir l’image sur son ordinateur. Ce type de caméra est intéressant dans 2 cas: 

  • Vous n’avez besoin que d’une seule caméra pour visualiser l’image à travers votre réseau local ou internet.

  • Vous devez protéger un bâtiment avec plus de 30 caméras et vous avez une infrastructure informatique solide ainsi qu’un service informatique compétent pour configurer et maintenir le système.

 En dehors de ces 2 cas cités, il n’y a pas d’intérêt à utiliser la caméra IP car la caméra IP : 

  • n’existe pas sous toutes les formes et tailles

  • coûte plus chère qu’une caméra Analogique

  • a l’inconvénient d’avoir l’image saccadée et une qualité d’image moins bonne qu’une caméra Analogique

  • nécessite un PC pour l’utiliser. Tout le monde sait qu’un ordinateur qui tourne sous Windows peut planter à n’importe quel moment

  • consomme beaucoup d’électricité à travers l'utilisation de l’ordinateur

  • est difficile à utiliser et à maintenir si vous n’êtes pas un professionnel de l’informatique. 

Conclusion: Dans la plupart des cas, la caméra Analogique est toujours plus intéressante car elle existe sous toutes les formes, elle donne une image plus nette et vous pouvez également visualiser les images à travers un réseau local ou internet grâce aux enregistreurs numériques. D’autre part, l’installation, la maintenance et l’utilisation d’un système de caméras Analogiques avec enregistreur numérique sont à la portée de tout le monde et ne nécessitent pas de connaissances en informatique.

 


 Le choix des caméras Analogiques:

 

 Les caméras Analogiques existent vraiment sous toutes les formes et tailles. La plus petite caméra mesure moins de 1 cm de large et son objectif ne fait que 1 mm de diamètre. De plus, il existe des caméras pour tout type d’application : infrarouge pour vision nocturne, haute résolution jour/nuit pour basculer du mode couleur en noir et blanc en dessous d’une certaine luminosité, étanche et supporte une pression à 50 mètres sous la mer, … 

Il existe aussi une multitude de capteurs d’image dans les caméras Analogiques, allant du plus simple au plus performant, vous fournissant une qualité d’image et des couleurs éclatantes. Ces capteurs de type CCD sont plus sensibles et plus performants que les capteurs CMOS souvent utilisés avec les caméras IP. 

Les types de caméras Analogiques: 

Voici les critères à considérer pour le choix d’une caméra : 

La discrétion ou la dissuasion: pour la discrétion, sélectionnez une caméra de petite taille. Dans ce cas, elle ne peut pas être équipée d'infrarouges mais elle peut être équipée d'un CCD Sony Ex-view qui est très sensible à la lumière. Pour la dissuasion, pensez aussi à l 'esthétique et ne prenez pas des caméras énormes comme les caméras que voyez sur les autoroutes. Prenez les caméras infrarouges, elles sont déjà assez grandes pour être remarquées.

Portabilité: prenez une caméra faite spécialement pour être connectée à un enregistreur miniature. L'installation sera très facile car il suffit de connecter la caméra à l'enregistreur puis l'ensemble pourra être mis dans une boîte de Kleenex ou un classeur. Attention, les matériels mobiles doivent avoir une autonomie suffisante pour la durée d'enregistrement voulue.

L'installation à l'extérieur: la caméra doit être étanche et faite pour supporter les intempéries. Très souvent, les caméras infrarouges sont étanches et faites pour une installation à l'extérieur. De nuit, les caméras infrarouges vous donnent une image en noir et blanc. Attention, la plupart des caméras infrarouges se voient la nuit car les LEDs infrarouges sont de couleur rouge. Il existe aussi des caméras infrarouges invisibles mais la portée de l'infrarouge est réduite avec ce type de LED. Si vous installez la caméra dans un endroit peu sécurisé, il vaut mieux prendre une caméra plus robuste et résistant mieux aux actes de vandalisme.

L'installation à l'intérieur: toutes les caméras peuvent être installées à l'intérieur. Pour les boutiques, installez les caméras au plafond pour faciliter le passage de câble. La caméra « plafonnier » s'appelle une caméra « dôme ». Si vous souhaitez un enregistrement de l'image pendant les heures de fermeture et que votre local est sans lumière, choisissez une caméra dôme avec infrarouges.

L'angle de vue: l'angle de vue de la caméra est déterminé par son objectif. Plus le focal sera petit, plus l'angle de vue sera grand. Par exemple, un objectif de 2,5 mm donne un angle de vue de 90°, une objectif de 16mm donne un angle de vue d’environ 15°. De toute façon, vous pouvez changer l'objectif d'une caméra. Attention: quand vous sélectionnez un objectif « grand angle », l'image sera moins visible sur l'écran de contrôle. En revanche, quand l'ange de vue est petit, l'image sera plus nette car la taille de l'objet vu est plus grande sur l'écran. Ne demandez pas une caméra donnant un angle de vue à 90° et une image de l'objet très grande sur l'écran de contrôle, c'est impossible. La solution à cette demande est d'avoir une caméra dont il est possible de piloter l'orientation ainsi que le focal de l'objectif (zoom) mais cela nécessite une personne devant l'écran de contrôle. Une solution alternative est d'augmenter le nombre de caméras installées (objectif petit angle) pour couvrir toute la surface à surveiller.

La qualité de l'image: pour les caméras analogiques la qualité de l'image est déterminée par les composants qui construisent la caméra: objectif, capteur d'image (CCD ou CMOS) et le circuit numérique de traitement d'image (DSP). Pour les caméras IP, en plus de ces 3 composants, la qualité de l'image est déterminée par le circuit de compression et le débit de transfert de données sur le réseau. C'est pour cette raison qu'il est très difficile d'obtenir une bonne image avec les caméras IP.

La qualité de l'objectif est aussi déterminante car la lentille laisse passer plus ou moins de lumière au capteur. De plus, les objectifs motorisés régulent la quantité de lumière à laisser passer par une « trappe » mécanique.

Le capteur est l'élément essentiel, qui traduit l'image vers les points qui la composent. Les capteurs ont une limite de sensibilité de luminosité et un nombre maximum de points «perceptibles». Le capteur CMOS a une sensibilité à la lumière beaucoup plus faibles que les capteurs CCD. Plus que le capteur est sensible, meillure est l’image qu'il donne dans des conditions de luminosité faible. Plus il aura des points perceptibles, plus l'image sera nette. Ces points sont appelés « pixels » pour les caméras IP et « résolution » en ligne pour les caméras analogiques. Après le capteur, c'est le composant DSP qui traite les points perceptibles. Il fabrique le signal vidéo à partir des points « perceptibles ». C'est pour cette raison que 2 caméras qui ont le même objectif et le même capteur CCD peuvent ne pas donner le même résultat en qualité d'image. Faites attention à l'achat, ne vous fiez pas seulement à l'annonce du type de CCD qui équipe la caméra. 

Conclusion: le choix d'une caméra n'est pas facile et on ne peut pas la choisir par une annonce sur papier, ni seulement avec les photos du produit. Retenez bien ceci : 2 caméras identiques en apparence ne donneront la même qualité d'image seulement si elles possèdent exactement les mêmes composants. Il n'y a pas de dépôt de brevet dans la forme des caméras donc les copies de mauvaise qualité existent partout. Le mieux est d'appeler un VRAI spécialiste du métier pour avoir un conseil et poser la question sur la provenance de la caméra. Mieux encore, il faut voir pour en avoir le cœur net ! 


 

Comment visualiser les images ? 

Une caméra Analogique donne un signal vidéo composite donc vous pouvez visualiser l'image sur un téléviseur ou un moniteur VGA avec un convertisseur Vidéo/VGA. Il est aussi possible de visualiser sur un ordinateur si vous avez une carte de capture vidéo. Si vous avez un enregistreur numérique, il y a les sorties Ethernet et Vidéo composite permettant de connecter un ou plusieurs écrans de téléviseur et ordinateur personnel. À travers une ligne ADSL (Internet), vous pourrez aussi visualiser les images en temps réel ou en différé. Nous parlerons plus de cette technique dans le paragraphe suivant. 

Il est aussi possible d'avoir l'image de vidéo surveillance sur tous les téléviseurs de la maison si vous utilisez un modulateur de signal UHF. 

En fait, on ne peut pas être devant un écran 24/24H pour visualiser les images et l'enregistrement des images pour une relecture ultérieure est donc indispensable. 

Enregistrement et relecture des images. 

Nous ne pouvons pas fixer les yeux sur le moniteur de contrôle 24/24H d’où la nécessité d’avoir un enregistreur dans les systèmes de vidéo surveillance. De plus, les images enregistrées peuvent être utilisées comme preuve formelle dans les enquêtes.

De nos jours, 99% des enregistreurs sont numériques. Les images sont compressées en format de fichier puis sont enregistrées sur un disque dur intégré. Tous les enregistreurs fonctionnent sur ce principe technique, mais la qualité d'un enregistreur à l'autre est très différente car :

La netteté des images enregistrées dépend du mode de compression. Méfiez vous des termes comme MPEG4 ou H264  ! Ces termes ne veulent seulement dire qu'ils suivent une technologie de compression mais cela ne veut pas dire qu'ils obtiennent le meilleur résultat attendu de cette technologie.

La résolution et le nombre d'images enregistrées par seconde : très souvent, les enregistreurs bas de gamme vous donnent la possibilité d'enregistrer 25 images par seconde mais pour toutes les caméras connectées. Cela veut dire que si vous avez 4 caméras, vous n'aurez que 6 images par seconde. Demandez plutôt le nombre d'imagew / seconde ET par caméra ! Exigez 25 images par seconde en enregistrement ET par caméra. Si vous avez 16 caméras, exigez 400 IPS (image par seconde) en enregistrement.

La facilité d'utilisation: Les enregistreurs haut de gamme sont très facile d'utilisation. Pour la relecture, vous avez juste à choisir une date et une heure sur l'écran. La manipulation est faite avec une souris ou une télécommande. À l’inverse, les enregistreurs bon marché sont difficiles à utiliser car il n'y a pas de souris ni d’interface graphique pour la sélection.

L'enregistrement par détection de mouvement: ils possèdent tous ce mode d'enregistrement ! L'enregistrement est déclenché seulement si la caméra détecte un changement d'image. Un changement d'image peut être provoqué par un nuage passé, une branche d'arbre, la neige... donc ce mode de détection ne sert qu’à déclencher l'enregistrement, pas pour remplacer une alarme à l'extérieur !

La visualisation par internet:  99% des enregistreurs vous proposent ce mode de connexion. C'est le plus grand piège car certains enregistreurs vous donne une image illisible, de format 4cm x 6cm et 1 à 2 images par seconde au maximum. 

Conclusion:  ne vous étonnez pas de la différence de prix des enregistreurs. Demandez une démonstration avant d'acheter. Si vous souhaitez avoir de la qualité, demandez les équipements capables d'enregistrer 25 images par seconde par caméra, la résolution d'images sélectionnable jusqu'à 720 x 576 pixels, l’utilisation de l'enregistreur avec une souris (plus pratique) et une télécommande, une vitesse de transfert sur internet de 15 images par seconde au minimum avec l'image en plein écran ! Evitez les pièges des "mots" et "termes" techniques utilisés sur les brochures commerciales ! Vous savez bien que toutes les voitures ont 4 roues mais n’offrent pas la même qualité à l’utilisation !